Printemps, Foie et diététique ….

crbst_DSC_6811_Aj1-1En MTC, le début du Printemps coïncide avec le jour de l’an chinois et débutera le 6 février prochain. L’occasion pour moi d’aborder le Foie qui est l’Organe du Printemps et les quelques conseils alimentaires à suivre pour démarrer cette saison du bon pied et accompagner l’expansion énergétique du Foie. Nous évoquerons les aliments à privilégier ainsi que les modes de cuisson, les boissons et les cures de nettoyage du Foie.

Tout d’abord, quelques particularités liées au Foie :

  • élément : Bois
  • Saison : Printemps
  • Entraille : Vésicule Biliaire
  • Organe des sens : yeux et vision
  • Tissus : ligaments, tendons et ongles
  • Couleur : Vert
  • Saveur : acide
  • Emotion : colère et frustration.

Tout comme le Foie qui lui correspond, le printemps est synonyme de renouveau et croissance. Les journées se rallongent, la nature s’éveille et se pare de nouveaux feuillages d’un vert tendre, cette même couleur vert qui correspond justement à notre Foie !

Cette saison est celle de l’extériorisation, de la nouveauté, de l’ouverture…. Ouverture à soi, aux autres, à de nouveaux horizons qui peut nécessiter une certaine adaptation, une certaine flexibilité, elles-mêmes éléments caractéristiques du Bois.

Cette notion de renouveau, de croissance est liée à la fonction de libre-circulation de l’énergie du Foie. Le Foie a pour mission d’assurer et d’harmoniser la libre-circulation de l’énergie dans notre organisme et de stocker le sang. De même, la notion d’adaptation abordée plus haut se traduit dans notre organisme par une souplesse à la fois physique et psychologique. Si cette souplesse nous fait défaut, elle peut être source de colère, de frustration(car nous ne parvenons à faire ce que nous désirons), ou encore de problèmes physiques tels que des tendinites, des luxations… autant de signes d’un déséquilibre au niveau du Foie.

L’alimentation étant notre premier remède (Hyppocrate), il convient d’adapter son alimentation afin de soutenir les organes qui sont « forts » durant le printemps, et plus particulièrement notre Foie, selon les règles suivantes et de consommer certains aliments :

Le marché de février à privilégier en ce début de printemps :

  • Légumes : fenouil, chou, endives, poireaux, truffes, potimarron, patate douce, brocoli.
  • Fruits : kiwis, citrons
  • Poisson : huîtres, turbot, plie, lotte.
  • Viandes : volailles

Le marché du Printemps :

  • Légumes VERTS : asperges, brocolis, choux de Bruxelles, blettes, chou cavalier, chou frisé, chou rave, laitue, épinards, pissenlit, haricots verts, petits pois, cresson, artichauts, Algues,
  • Légumes riches en Chlorophylle : ortie, pissenlit, cresson, spiruline … Les jeunes pousses et les graines germées; fenouil,
  • Autres légumes : carottes, betterave, radis noir, oignon, ail des ours, échalote …
  • Céréales complètes : riz, millet, avoine, épeautre
  • Condiments : moutarde, curcuma, origan, basilic, graines germées, aneth, romarin , cardamome, laurier, ciboule
  • Viandes : volailles, veau, foie
  • Poissons maigres et semi-gras : morue, rouget, turbot, mulet, lotte, huîtres
  • Fruits : kiwis, citrons, rhubarbe, fraises …
  • Sucres naturels (miel, molasse, sucre complet de canne)

Privilégiez bien-entendu les légumes en fonction de la production locale de préférence !

En gras : aliments ayant une action particulièrement bénéfique sur le foie.

conseils-diététiques-pour-le-printemps-escale-en-harmonie-diététique-chinoise-marseilleMode de cuisson à privilégier :

  • Cuisson rapide au wok ou sauté court pour les légumes ou les viandes : une cuisson dite Yang qui permet de garder le craquant des aliments.
  • Cuisson à la vapeur ou à l’étouffée pour les poissons.

Principales recommandations alimentaires :

  • Vous l’aurez compris, Mangez VERT : 
    • Tous les aliments riches en chlorophylle sont les bienvenus  (ex : pissenlit, ortie, cresson) ainsi que tous les légumes verts dans leur ensemble;
    • toutes les pousses et en particulier les graines germées;
    • les algues comme la spiruline (voir article sur la spiruline).
    • Le thé vert, bien sûr !
    • Les jus de légumes crus « vert » mais en petite quantité.
  • Consommez des céréales de nature fraîche et de saveur douce (orge, blé), afin d’éviter d’apporter trop vite de la chaleur d’origine alimentaire.
  • Allègez la nourriture : une nourriture trop riche au début de la saison provoque généralement une surcharge et un feu du sang, préparant des désagréments à venir, en particulier des diarrhées et des rhumatismes en été et en automne. On évite donc de consommer trop de graisses, de charcuteries, de produits laitiers (car ils produisent beaucoup d’humidité qui entrave la libre circulation de l’énergie).
  • Augmentez le doux pour renforcer et stabiliser la rate qui risque d’être agressée par le printemps dont la nature favorise un mouvement d’élan et de percée. Mais on ne se jette pas pour autant sur les pâtisseries au contraire car elles peuvent blesser la rate et l’estomac. Favorisez les sucres naturels et non raffinés.
  • Modérez votre consommation de boisson afin de permettre à la chaleur Yang de progresser avec les énergies alimentaires, sans la freiner trop rapidement par l’absorption importante d’eau ou de liquides frais. Boire froid renforce le Yin. Si on boit frais trop souvent, on s’oppose à l’essor des énergies du printemps que le foie transmet à l’estomac et au corps tout entier. Favorisez les tisanes (voir recette de la tisane de printemps) et le thé vert !
  • En ce début de printemps, augmentez le piquant pour tonifier les poumons, aider les reins, le démarrage du printemps et le mouvement du foie : poireaux, brocolis, ciboule, radis oriental, lapin, poivre, gingembre.
  •  Diminuez la saveur salée (Rein- Hiver) afin d’éviter d’augmenter les liquides et de freiner l’expression énergétique des reins : châtaignes, noix, pois, jambon, huîtres, moules…
  • Augmentez légèrement les aliments ayant une saveur amère (salade romaine, feuilles de radis, cacao, café, endive, pissenlit, quinoa, sauge, endive, roquette, mâche, des épices comme le curcuma, l’origan, etc). Les aliments amers, de nature Feu, permettent d’avoir un effet sédatif sur les excès du bois (inflammation).

Côté Boissons …

medecine-chinoise-dietetique-escale-en-harmonie
Le thé Vert :

Il correspond à l’énergie du matin et du printemps, il est pourvu en anti-oxydants (les flavanoïdes) aux vertus diurétiques. Son action anti-radicalaire joue un rôle important pendant les cures de drainage.

A privilégier au petit-déjeuner et après le repas de midi. Vous pouvez également en boire dans le courant de la journée.

Les infusions :

infusion menthe citron pour le printempsMenthe – citron :

  • Préparez une infusion de menthe fraîche ou en sachet ;
  • Ajoutez des tranches de citron et éventuellement un peu de miel sauvage.
  • Cette combinaison est particulièrement appréciée par le foie, qui sera rafraîchi par la menthe et tonifié par la saveur acide.

La tisane du printemps

Destinée à harmoniser le foie, elle s’utilise en cas de léger excès du «feu du foie»: maux de tête, irritation des yeux, tendance aux vertiges, tension du haut du dos, crampes, mauvaises digestions, tendance aux colères…. Faites préparer par un herboriste le mélange suivant :

  • 10g de cassis
  • 5g de prêle
  • 10g de busserole des Alpes (raisin d’ours)
  • 10g de romarin (sommités fleuries)
  • 10g de calendula
  • 10g de petite centaurée
  • 10g d’hépatique des fontaines
  • 10g de gaillet jaune (caille-lait)
  • 25g de réglisse (à supprimer en cas de tendance à l’hypertension artérielle)
  • Faites infuser 10 minutes 1 cuillère à café du mélange dans un grand verre d’eau bouillante. Buvez cette tisane trois fois par jour à distance des repas

Drainage et nettoyage !

Au cours du printemps, nous devons nous préparer pour l’été qui sera la saison de la plus grande dépense d’énergie. C’est pour cela qu’il est important d’envisager les cures de nettoyage et de drainage du Foie en cette saison. Mais attention à ne pas le faire n’importe comment ! La saveur acide est dominante au printemps. Son effet est astringent. Elle aura un effet de resserement sur les tissus et rassemble l’énergie vers le centre du corps. En ce début de saison, il est préférable de limiter la saveur acide prononcée dont le mouvement énergétique rétractant s’oppose à l’expansion débutante de l’énergie du foie : oranges, citrons, vinaigre, tomates, sauce tomate, yaourts.

Pour les adeptes de la cure de citrons, vous pouvez commencer en février en veillant à ne pas apporter d’acidité supplémentaire dans votre alimentation pour éviter tout excès… car un excès de cette saveur peut entrainer un déséquilibre de l’énergie du Foie au même titre qu’un manque. Au delà du nettoyage souhaité par les cures citronnées, la saveur acide permet de tonifier le Foie et de stimuler notre système immunitaire.

Idéalementeau chaude citronnée, au réveil, vous pouvez prendre un verre d’eau chaude avec un demi-citron ou une cuillère à café de vinaigre de cidre biologique et du miel sauvage pour adoucir l’acidité (la saveur acide en petite quantité renforce le foie et la vésicule biliaire). Nous allons aborder plus précisément les bienfaits de ce jus de citron matinal.

Pour la majorité des personnes, un demi-citron amène exactement la quantité « d’acide » qu’il faut pour « tonifier le Foie ». On peut aller jusqu’à un citron. Attention au surdosage, car trop d’acide finirait par « blesser le foie » et déclencher entre autres, une souffrance des tendons, mais encore bien d’autres maux.

Zoom sur le citron en tant qu’alicaments : l’agrume aux dix milles vertus

(retrouvez l’article complet ici)

Jean Pélissiez nous dit que « le citron est un excellent agrume que l’on devrait prioritairement consommer en début de printemps, la « saison du Foie ». À condition d’en respecter les quantités, la saveur acide, qui est justement à mettre en relation avec le logiciel Foie, permet de stimuler celui-ci. c’est un extraordinaire détoxifiant du corps et comme tendrait à le montrer les recherches actuelles, un produit capable de freiner la multiplication des cellules cancéreuses !

Le citron, Ning Meng 柠檬 est de saveur Acide et de nature Neutre à Fraîche. Sa nature lui permet ainsi de « rafraîchir la chaleur » et de « refroidir le sang », mais aussi de « neutraliser les toxines de l’inflammation ».

La saveur acide quant à elle est à mettre en relation avec le Foie. Prise en petite quantité, elle permet de « régénérer les liquides organiques ». Cette saveur est astringente et « retient ». Quand vous mettez du jus de citron dans la bouche, les muqueuses se rétractent. Il en est de même pour la « malheureuse huître », pour savoir si elle est bien vivante !

(…)

Très important. On peut prendre à jeun le matin, l’équivalent d’un demi-citron, dilué dans de l’eau chaude, dans un peu moins d’un verre à moutarde. La chaleur permet de disperser les effets du citron vers les méridiens et organes cibles, alors que le froid « contracte ».

Ce breuvage permet de prévenir les calculs rénaux et biliaires, ainsi que les infections urinaires. Il permet aussi de combattre les douleurs articulaires, l’arthrite et la goutte. Il permet aussi de déclencher le péristaltisme intestinal, favorisant ainsi l’évacuation des selles.

Ce même breuvage  peut être pris deux à trois fois par jour pendant neuf jours dans les périodes critiques, par exemple aux changements de saison pour se prémunir des attaques externes.

Cela permet ainsi de prévenir la grippe, les rhumes, en augmentant les défenses immunitaires. Mais aussi les gastro-entérites, car c’est un désinfectant de l’estomac. Cette boisson peut aussi fluidifier le sang.

*En cas de mal de gorge, on se gargarise avec du jus de citron toujours dilué dans de l’eau chaude, mélangé avec un peu de miel. Ce breuvage a alors d’importantes propriétés antiseptiques.

Contre-indications

  • Le jus de citron est déconseillé en cas d’ulcère, de gastrite ou de reflux gastro-œsophagien.
  • Attention de ne pas en consommer en même temps que des médicaments contenant de l’aluminium  comme certains antiacides, car il tend à le fixer dans le corps.
  • Le citron sur la peau est photo sensibilisant. Une exposition au soleil risque de favoriser l’apparition de taches.
  • En croquant trop souvent dedans, on risque de fragiliser la dentine, l’émail de la dent. Même si une petite quantité permet de blanchir la dent.
  • Et évidemment, éviter la surconsommation, car cela se retournerait contre l’organisme. « 

D’un point de vue » occidental », le citron est un puissant détoxiquant qui n’est pas acide pour le corps, contrairement à ce que l’on croit, mais au contraire basique… Le citron agit sur la détoxification du foie mais attention. La cure de citron est un excellent moyen de corriger une acidose chronique pour un organisme sain, toutefois elle ne sera pas favorable et aura même l’effet inverse (déminéralisation) chez une personne ayant un métabolisme lent ou faible.

Sève-de-bouleauPour ceux qui éprouvent une certaine réticence à l’égard du citron, vous pouvez nettoyer votre organisme avec une cure de sève de bouleau, qui a la vertu de détoxifier et drainer tout notre organisme et le reminéraliser grâce à une teneur roche en oligo-éléments … plus d’informations sur notre article Sève de Bouleau.

Source : Blog de Jean Pélissier; la diététique du Tao,

Please follow and like us:
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *