la Sève de Bouleau

 
Le printemps est le moment propice aux grands nettoyages. Nettoyer son logis c’est très bien, nettoyer son organisme est tout aussi indispensable, c’est même vital. En hiver, le corps s’encrasse toujours car l’activité physique est forcément plus réduite, les aliments sont plus riches en sucres lents. L’ensoleillement de l’épiderme est très réduit, la sudation aussi. Il est donc temps de débarrasser l’organisme de tout ce qui l’encombre et d’éliminer les graisses.
Le bouleau fait partie de la famille des Bétulacées, le bouleau blanc (betula alba) est un arbre qui cherche la lumière et qui est considéré depuis des millénaires pour ses nombreuses vertus sur le plan thérapeutique et aussi pour son bois et ses feuilles. Ses propriétés sont davantage reconnues dans les pays nordiques (Scandinavie, Canada…) qu’en France.
L’usage de la Sève de bouleau remonte bien avant avant le Moyen-Âge et de grands médecins de l’époque en ont vantaient les mérites dans leurs traités de plantes et médecines. On l’appelait l’arbre de la sagesse.
La sève est le liquide nourricier du bouleau, qui, nourrit ses bourgeons et ses jeunes pousses. Comme dans tous les arbres, elle monte sous l’effet d’une différence de potentiel électrique entre ciel et terre.


Les vertus de la sève de bouleau 

Drainage et élimination
La sève de bouleau est diurétique et drainante. Elle permet à l’organisme d’évacuer toxines et déchets organiques. Elle contribue notamment à diminuer la concentration de l’acide urique, de l’urée et du cholestérol.
Elle draine tous les émonctoires (foie, reins, poumons et peau) : 
  • Elle améliore ainsi les troubles urinaires (reins, vessie). 
  • Elle est bénéfique pour la vésicule biliaire et le foie par son action dépurative.
  • Elle est très utile dans les affections cutanées (eczéma, dartres, coupe rose, boutons d’acné) et contribue à éclaircir le teint.
  • Elle permet de “nettoyer” les tissus et de réduire les oedèmes. Elle aide à éliminer la cellulite et la rétention d’eau. Elle est notamment bénéfique dans un régime minceur, évidemment accompagné d’une hygiène de vie alimentaire.
Elle a une action reconnue et efficace sur le système osseux (ligaments, cartilages, articulations) et permet de soulager certaines douleurs telles que l’arthrose.
Elle contribue aussi à la beauté des cheveux (utilisée en lotion et sans rinçage) et de la peau (elle améliore son aspect, favorise la clarté du teint et l’éclat, et est très utile en cas d’affections cutanées).
La sève de bouleau stimule l’immunité et redonne de la vitalité. Mais elle n’est pas seulement bonne pour se nettoyer des toxines et comme diurétique, elle est également riche en oligo-éléments et en minéraux.
Sève-de-bouleauReminéralisation
La teneur des oligo-éléments varie en fonction du sol sur lequel a poussé l’arbre, mais elle contient généralement les éléments suivants:
  • du magnésium et du lithium qui permettent de réguler l’humeur et combattre les petites dépressions,
  • du silicium bon pour les articulations et pour lutter contre l’ostéoporose,
  • du potassium qui rééquilibre lerythme cardiaque et intervient dans la circulation sanguine,
  • du calcium et du phosphore qui renforce dents et os,
  • de la vitamine C et le sélénium, antioxydants, luttent contre le stress oxydatif causés par les radicaux libres.  
  • du potassium rééquilibre le rythme 
  • elle est également riche en substances antioxydantes et en vitamines A, E, D3, C, B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, B12, K1.
A qui conseiller la sève de bouleau ?
  • A tous pour se débarrasser des toxines accumulées pendant l’hiver, et pour retrouver tonus et vitalité.
  • Aux sportifs en phase de récupération, pour son action sur l’acide lactique
  • Aux seniors et aux personnes sédentaires pour relancer le travail de leurs émonctoires (organes d’élimination) et pour soulager les éventuelles douleurs articulaires grâce à l’élimination de l’acide urique
  • Aux actifs surmenés qui recherchent une solution naturelle pour retrouver plus de bien-être
  • Aux personnes convalescentes pour récupérer plus rapidement.

L’idéal est de prévoir une cure de 3 semaines, à partir du 20 mars (si la sève est déjà disponible).
Vous prendre alors un verre de 30 cl de sève le matin à jeun, et éventuellement un second le soir 15 à 30 minutes avant votre dîner, ou au coucher pour la laisser agir pendant la nuit.
Il est aussi possible de prendre la sève en complément d’une monodiète à base de jus de légumes, bouillons, fruits doux, riz… sans toutefois dépasser 50 cl par jour.
Pour un effet starter si vous ressentez un grand besoin de vous purifier, vous pouvez débuter votre cure avec 50 cl de sève par jour pendant 3 à 5 jours, puis revenir à 30 cl les jours suivants.

Sève ou jus de bouleau?
La sève de bouleau est obtenue en drainant les arbres directement par l’écorce, au printemps, à la montée de la sève.
Le jus de bouleau est souvent obtenu à partir des feuilles de bouleaux (Weleda par exemple). Traditionnellement il est obtenu à partir de la sève qui est plus chère mais qui a des propriétés hydratantes et drainantes plus fortes.
Le jus de bouleau est moins cher que la sève : environ 4 à 5 fois moins cher.
Une cure de 3 semaines au moins est nécessaire pour se préparer au changement de saison et débuter le printemps avec un organisme régénéré.
Please follow and like us:
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *