Automne et émotions ….

Cela fait plusieurs semaines que cet article me trotte dans la tête et les remarques de différentes personnes sur la nostalgie automnale qui les gagnent m’a décidé… L’automne est désormais bien installé. Le soleil et la douceur ont ait place à temps maussade qui se répercute sur notre humeur. C’est énergie du Poumon qui est en cause ici. Les chinois ont depuis des temps anciens longuement observé le fonctionnement de nos émotions, leurs relations avec les saisons et les organes… Ainsi, l’été correspond à la joie; l’automne  à la tristesse, l’hiver à la peur, le printemps à la colère et l’intersaison à la réflexion, aux soucis. La MTC  reconnaît depuis longtemps que l’excès, la négation, le refoulement des émotions peuvent être source de déséquilibres et donc de maladies. Mais ouvrons notre champs de vision émotionnelle et cessons de nous focaliser sur leur aspect négatif.

5d454662f72b2ef1313ecf8cdf78fdc2Les émotions font partie de notre quotidien, disons plus simplement de notre vie. Il est donc vain de vouloir les minimiser ou de les nier. En agissant ainsi, elles restent enfouies au fond de nous et nous rongent tout doucement.  Accueillir dans un premier temps nos émotions apparaît comme essentiel. En effet, le meilleur moyen d’évacuer une émotion plutôt que de la laisser s’installer, et créer des blocages, n’est-il pas de la reconnaître… ? Cela peut paraître risible à certains. En ce qui me concerne, je reconnais volontiers que cela nécessite du temps, de la patience et de la pratique mais cela apporte un bienfait indiscutable… Accueillir puis accepter nos émotions nous permet également de canaliser leur puissance pour la réutiliser à bon escient ! Abordons aujourd’hui l’émotion qui nous intéresse en cette saison automnale : la Tristesse du Poumon.

Poumon et Tristesse ….

La tradition chinoise nous dit qu’à l’automne, le ciel et la terre amorcent leur séparation. Après la  Joie du Coeur et la puissance du Yang estivale, l’automne déploie une énergie plus tempérée… Attardons-nous sur la séparation du ciel et de la terre : les énergies célestes sont Yang, les énergies terrestres sont Yin. L’automne manifeste le déclin du Yang (qui était à son apogée pendant été) et la naissance du Yin (qui atteindra son paroxysme en hiver). C’est le moment du bilan…. A cette époque, nous récoltons ce que nous avons semé au printemps et entretenu au cours de l’été. Activités et efforts sont encore de rigueur pour cueillir, récolter et conserver le fruit de ce travail printanier et estivale en prévision de l’hiver. Mais la fatigue est bien présente, le temps moins clément, la force du Yang décline et pourtant le temps du repos n’est pas encore arrivé. Après l’intensité de l’activité et la satisfaction du travail accompli, la nostalgie peut nous envahir et l’heure du bilan nous rendre morose…

Dans la tradition chinoise, toujours, et plus particulièrement dans le Yi King, le trigramme Touei, qui signifie « le Joyeux, le Lac » est l’image du Métal et donc du Poumon en bonne santé psychique.  Comparons notre Poumon Métal à la surface d’un lac : lorsque son énergie est en équilibre, le souffle s’amplifie et se régule, il participe à la sensation d’espace intérieur et nous lie par son mouvement à l’espace extérieur. Ainsi, la surface du lac est immobile, paisible, à l’image de notre esprit, notre Shen, qui nous permet alors d’appréhender les événements avec sérénité. Ils ne sont pas déformés par notre Ego et notre mental, ni par nos jugements de valeur. Accueillir ainsi les événements tels qu’ils se présentent ne signifient pas être passifs ou fatalistes, mais être dans la justesse, dans l’action juste !

Le déséquilibre énergétique du Poumon se traduit par de la tristesse, du chagrin, de la mélancolie, de la nostalgie, ou par un sentiment d’isolation profonde et de vulnérabilité pouvant mener à la dépression. Si le déséquilibre énergétique du Poumon est présent, la tranquillité et la sérénité laissent pas place à un flot d’émotions qui nous submerge : le corps se resserre, les épaules s’enroulent, notre gorge se serre, une boule se forme nous poussant à aller chercher notre souffle plus loin, plus profond, des sanglots nous étouffent et les larmes peuvent être difficiles à retenir et couler à flots… Nous voyons ici que le corps et les émotions sont liés : l’émotion agit sur notre corps en l’affectant ou en le stimulant. De la même façon, l’énergie du notre corps induira un état d’esprit différent selon qu’elle est équilibrée ou  non.

Isabelle Laading souligne dans son ouvrage « les cinq saisons de l’énergie » que « l’évocation de ces émotions signe l’état d’âme des Grands Romantiques dont les écrits reflètent parfaitement l’expression du Métal, du Poumon. La fin du XIXème siècle fut d’ailleurs marquée par une recrudescence des cas de tuberculose ». L’état énergétique de nos Poumons a donc une influence plus importante qu’on ne pourrait le croire en Occident sur notre humeur, sur notre moral.

Un état de tristesse, de nostalgie qui perdure, lèse petit à petit notre énergie du Poumon, entrainant fatigue, état dépressif, et perte d’envie et de volonté de faire quoi que ce soit. La vulnérabilité que nous ressentons à ce moment-là peut nous donner envie d’arrêter le temps ou de refuser les changements… Remarquons à ce sujet, que les personnes dépressives ont souvent envie de dormir et justifient leur refuge dans le sommeil : pendant qu’ils dorment, ils ne pensent pas, ne souffrent pas et ne voient pas le temps passer. Or, nous ne pouvons arrêter le temps, c’est le principe même de la Vie. Mais nous pouvons nous accorder une pause, un temps pour Soi, pour S’Ecouter, écouter nos émotions, les laisser jaillir, les accueillir, les accepter pour les transformer.

Relaxation, méditation et respiration consciente nous ouvrent les portes de notre espace intérieur et nous dévoile cet état d’être paisible. Mais parvenir au calme, à la tranquillité nécessite d’accueillir l’émotion du moment. La tristesse nous fait nous sentir vulnérables et en même temps humains tout simplement. Une très belle personne a écrit que la tristesse et l’essence même de la compassion, de l’empathie et de l’amour de son prochain. Rien n’est plus vrai. Prenons un exemple : vous rencontrez une personne malheureuse, triste, cela vous affecte, vous éprouvez de la compassion pour elle, de la tristesse avec elle, pour elle. Attention, je ne parle pas de pitié mais bel et bien de compassion et d’empathie. Ce sont ce qu’Isabelle Fillozat appellent les neurones miroirs : vous ressentez ce que la personne ressent, vous vous mettez à sa place momentanément. Cette capacité à ressentir de la compassion et de l’empathie est une forme d’amour de son prochain, pour son prochain.

automne et médecine chinoise

Poumon, maitre de la respiration et l‘abdomen alors ?

Face à une émotion, il ne faut pas faire preuve de rigidité et se laisser enfermer. Il est préférable de se poser et de lui porter attention. Cela demande également une certaine souplesse… En médecine traditionnelle chinoise, le Poumon est le Maître des souffles. Il a pour fonctions principales de distribuer et de faire circuler toutes les énergies du corps. Il maîtrise la respiration et la purification des liquides… « si l’on veut accueillir le souffle au mieux, il faut lui offrir de l’espace ». Les Poumons, en tant qu’organe de la respiration, ont besoin d’une ouverture multi-directionnelle, de mobilité et de souplesse au niveau de la cage thoracique pour une bonne respiration. Or, nous savons qu’à tout moment de la journée, un effort, un évènement , une émotion peuvent venir modifier notre respiration. Plusieurs expressions sont couramment utilisées telles que « j’ai eu le souffle coupé », « je suis hors d’haleine » … De même, une mauvaise posture favorise la fermeture de la cage thoracique  et le blocage du diaphragme et par conséquent de notre respiration…

Mais on oublie souvent que les Poumons ne sont pas les seuls maîtres à bord en matière de  respiration…. Le diaphragme, muscle situé entre le thorax et l’abdomen, joue un rôle très important dans l’entretien des fonctions respiratoires et digestives. Une respiration correcte lui assure toute sa mobilité. Le mouvement de vague de chaque respiration massage naturel sur la vésicule biliaire, le foie, le pancréas, la rate et les intestins, favorisant  ainsi le système d’assimilation-élimination, mais aussi de la base des poumons et du muscle cardiaque. Or, chez bon nombre d’individus, la respiration est automatique et inconsciente et seulement 50% de la capacité respiratoire est utilisée.

Jusqu’à l’âge de 2 ans, l’enfant pratique une respiration naturelle spontanée et profonde, il emplit d’air ses poumons et son abdomen à l’inspiration et les vide instinctivement de la même façon. Par la suite, son rapport au monde extérieur change. Il entre dans le monde « de la civilisation », du stress et des émotions et pratique ce que Pierre Pallardy appelle la « respiration sociale ». Il ne respire plus que par les poumons. Le diaphragme demeure quasiment immobile et se rigidifie, la respiration se limitant à un va-et-vient de la partie haute des poumons. La région de l’épigastre, du plexus solaire, se tend et se durcit : la relation, la circulation naturelle entre le haut et le bas du corps n’est plus entretenue. Les émotions se cristallisent au niveau de la cage thoracique,des épaules ou de la gorge : les chakras du plexus solaire, du coeur et de la gorge sont alors bloqués. Le souffle est court, la gorge noué, les tensions sont entretenues… le Shen est contrarié, l’Ego et le Mental libres de s’agiter et de venir nous perturber davantage… Aux pathologies respiratoires, aux émotions exacerbées viennent s’ajouter des perturbations digestives d’assimilation-élimination et des troubles neurovégétatifs (colites, constipation, spasmes).

Une respiration complète des Poumons et de l’abdomen est donc très importante. Nous nous attarderons un peu plus loin sur l’importance d’une respiration consciente, à la fois pulmonaire et abdominale…. Concentrons-nous maintenant sur les intestins ! Plus particulièrement sur le Gros Intestin qui est le viscère Yang couplé au Poumon et à l’élément Métal en médecine traditionnelle chinoise. Le Gros Intestin est chargé de l’élimination-évacuation des déchets solides issus de notre digestion. Cette fonction se retrouve sur le plan psychique : de même qu’il a pour mission d’éliminer les restes de notre digestion, il évacue nos émotions et nos réactions face aux évènements.

L’abdomen révèle le stress ou les inquiétudes par des spasmes, des congestions, des ballonnements ou des inflammations. Ces derniers provoquent des noeuds qui entravent la libre circulation de l’énergie. En cas de déséquilibres intestinaux, on retrouve entre autres causes, des émotions non digérées,  gardées en mémoire dans notre corps et plus précisément dans notre abdomen, ce qui peut être source de blocages, de refus du changement, de peurs. Nous nous retrouvons figés tout comme nos émotions. Une nouvelle fois, sérénité et lâcher-prise sont de rigueur pour ne retenir plus ce qui est devenu inutile, pour ne pas freiner l’évolution. Si une hygiène de vie et une diététique adaptée sont importantes pour la santé de notre abdomen, une nouvelle fois, une respiration complète et consciente joue un rôle prépondérant.

La Respiration, le souffle vitale …

« La vie d’un homme n’est que du souffle qui se rassemble » Lao Tseu

J’aime beaucoup cette citation qui nous rappelle à quel point la respiration est essentielle, vitale. Elle est la fonction vitale par excellence ! Les Grecs considéraient la respiration comme le médiateur de l’âme au corps, ils nommaient la technique spirituelle supérieure de l’Inde, non pas yoga, mais “sagesse du souffle”.

En médecine ayurvédique comme en médecine chinoise, l’air que nous respirons est une source essentielle d’énergie avec la nourriture et la lumière. Une bonne respiration permet donc d’agir sur notre énergie et d’améliorer notre vie au quotidien. Respirer va bien au-delà d’un automatisme. La respiration est l’échange que nous avons avec l’environnement atmosphérique, l’air. L’art de respirer réalise, avec le plus grand succès, notre adaptation harmonieuse au milieu atmosphérique, en tant que partie de ce milieu. Une bonne façon de respirer est aussi essentielle à notre santé et notre bonheur qu’à notre conscience et notre compréhension universelles. Respirer est la manifestation de la fonction d’expansion centrifuge yin et de la fonction de contraction centripète yang, pratiquées alternativement en mouvements harmonieux, surtout à travers nos organes respiratoires. Cependant, il n ‘y a pas seulement les organes respiratoires tels que les cavités nasales, la bouche et les poumons qui soient étroitement liés à la respiration, mais aussi le système circulatoire et ses fonctions. Le système nerveux qui comprend les réactions nerveuses autonomes et les fonctions du cerveau, est lui aussi relié à la respiration. Et particulièrement, lorsque nous pratiquons la respiration abdominale.

D’une manière générale, le fonctionnement de ces systèmes et organes active la respiration, et à son tour le mouvement respiratoire accélère le fonctionnement de ces organes et systèmes. Leur fonctionnement lent et inactif amène une respiration lente et passive; de même qu’une respiration lente et modérée conduit, à son tour, à leur lenteur et leur inactivité. Par conséquent, notre contrôle de la respiration, le volume d’air inspiré et expiré, la durée de l’inspiration et de l’expiration ainsi que le rythme respiratoire ont des effets divers sur les systèmes et fonctions digestifs, circulatoires, nerveux et excrétoires. Cela influence ainsi, d’une façon directe et indirecte, notre condition psychologique et spirituelle, en changeant la variété, le volume, la direction et la dimension de l’image et de la pensée.

Une respiration de l’abdomen permet, outre le massage naturel des organes décrit plus haut, d’établir une communication harmonieuse entre le cerveau et le ventre. En effet, ils sont tous les deux reliés par le nerf vague, qui part de la boîte crânienne – plexus cervical, descend le long du cou pour traverser le thorax et pénétrer l’abdomen.  L’inspiration par l’abdomen étant plus profonde que la respiration thoracique, la quantité d’oxygène inspirée est plus importante et le cerveau mieux alimenté, produit plus d’endorphines (hormones de bien-être produite par l’hypophyse). Ces endorphines permettent à l’organisme de mieux fonctionner en augmentant notre résistance au stress et aux agressions et en développant les cellules immunitaires produites par le ventre.

Appelée respiration de longévité chez les taoistes, la respiration abdominale vise à relaxer l’abdomen pour qu’il puisse se dilater et se contracter avec le souffle. La nature essentielle de cette respiration est de faire bouger tout ce qui se trouve dans notre corps en synchronisant avec le rythme de notre souffle.

Unknown-6L’automne étant donc la saison du recentrage, de l’introspection et du bilan, le moment est venu de prendre du temps pour vous, pour observer votre respiration, vos émotions et de travailler à évacuer, transformer, de changer ce qui ne sou convient plus, ce qui vous dérange ou frein dans votre évolution. Le temps maussade nous invite nous « cocooner », à nous relaxer… Les magnifiques couleurs qui s’installent dans notre belle nature nous invitent aux balades en forêts, à nous décharger et nous recharger auprès des arbres, à renouer le contact avec la Terre…

Relaxation, Respiration, Méditation … et Chi Nei Tsang …

Les diaphragmes et plexus solaires souffrent de blocages en ce moment. Les Egos sont forts.. Accueillir, reconnaître, accepter ses émotions, ouvrir son coeur pour transformer, transmuter peut s’avérer difficiles. Nous l’avons vu, le travail de respiration, de relation, méditation demande patience et persévérance. En cas de blocages importants ou tout simplement par envie, le Chi Nei Tsang, massage de l’abdomen ou des organes internes, peut vous aider dans votre démarche. En effet, nous l’avons abordé plus haut, les émotions quels que soit l’organe auquel elles sont rattachées, se retrouvent si elles ne sont pas évacués toutes, au niveau de notre abdomen. Le ventre est désigné dans la médecine chinoise comme le second cerveau de notre corps. Les Taoïstes considèrent qu’il est le siège de nos émotionsLes émotions, positives comme négatives, trouvent leurs sources dans l’abdomen, et ont une influence évidente sur notre état physique. Le Chi Nei Tsang est un massage qui s’appuie sur les cinq systèmes majeurs du corps : vasculaire, lymphatique, nerveux, musculaire et énergétique. Il consiste à dégager et à libérer les « énergies perverses prisonnières dans le corps ». Ces énergies ou « vents » pervers, peuvent affaiblir le système nerveux et les organes internes et perturber l’énergie émotionnelle. Dans la philosophie taoïste, on apprend en effet à « recycler ses déchets » en les isolant les uns des autres, et à s’en débarrasser avant qu’ils ne viennent « polluer » le cerveau.

Le Chi Nei Tsang est une technique de massage du ventre qui vise à libérer les énergies négatives concentrées dans l’abdomen et à harmoniser nos émotions :

  • Il DESINTOXIQUE: en favorisant l’élimination des toxines, des tensions, des émotions et en améliorant la circulation énergétique, sangine et lymphatique. 
  • Il FACILITE la digestion émotionnelle et alimentaire : Les émotions négatives s’accumulent dans notre organisme. Notre respiration diminue, nos muscles et nos tissus se contractent et s’asphyxient. De ce fait, la digestion est ralentie. => le CNT permet de rétablir la respiration et de stimuler la digestion pour évacuer les charges émotionnelles. 
  • Il RESTRUCTURE en restaurant le bon fonctionnement des organes internes en les repositionnant correctement. Il révèle ainsi les tensions ancrées et les élimine. 
  • Il CALME le système nerveux. 
  • Il FAVORISE l’évolution personnelle car il permet de mieux connaître son corps, de se libérer et de se centrer par une meilleure digestion émotionnelle.
  • Il permet de rétablir la respiration et de stimuler la digestion pour évacuer les charges émotionnelles. 

 D’ici quelques jours, je posterai quelques exercices de respiration et méditations que vous pouvez pratiquer seul(e) ou à plusieurs …. Je vous indiquerai également les huiles essentielles que vous pouvez utiliser en cette saison, la « trousse essentielle d’Automne« …

Please follow and like us:
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *